Mieux vaut choisir qu’être choisi : la candidature spontanée

Lors de recherches d’emploi, nous avons tendance à nous orienter automatiquement vers les offres postées par des entreprises. Cependant, une ressource est beaucoup moins sollicitée : la candidature spontanée. Celle-ci souvent intimidante et considérée comme peu fructueuse mérite d’être exploitée afin d’augmenter ses chances de trouver un emploi.

C’est vrai, la candidature spontanée requiert de faire de nombreuses recherches, de prendre des risques et de faire marcher un réseau. Cependant, à cause de cet aspect rebutant et du fait que peu de personnes pensent à le faire, vous aurez beaucoup moins de concurrents. Une entreprise qui ne poste pas d’offre d’emploi a peut-être un poste vacant – ou bientôt vacant – et recevoir des candidatures spontanées lui évite par ailleurs de dépenser auprès de cabinets ou de sites de recrutement. De plus, le fait de ne pas postuler sur un poste précis vous donnera peut-être l’opportunité d’utiliser de manière polyvalente toutes vos compétences, en modelant votre savoir-faire aux besoins de l’entreprise.

La candidature spontanée représente cependant quelques inconvénients 

Le processus de recrutement peut être beaucoup plus long, considérant que le poste n’est pas forcément vacant à l’instant T. Vous pouvez aussi envoyer une candidature spontanée et ne recevoir un retour que des mois plus tard. Enfin, vous demandera, de faire preuve de créativité pour pouvoir adapter vos compétences à un poste éventuellement inexistant ou à redéfinir (ce qui peut, comme nous l’avons vu précédemment, être un avantage).

Vous devez vous diriger vers un secteur d’activité que vous maîtrisez ou pour lequel vous avez de l’attrait, notamment si des compétences spécifiques sont demandées. Par ailleurs, vos compétences de manière générale doivent correspondre à l’entreprise et aux besoins éventuels de celle-ci.

Utilisez votre réseau pour en savoir plus sur des entreprises qui vous intéresse, et n’hésitez pas à vous diriger vers des entreprises concurrentes de votre ancien employeur. Votre savoir-faire et vos connaissances seront sûrement appréciés.

Renseignez-vous sur les entreprises locales, comme les nouvelles entreprises ou les rachats, les délocalisations, le changement de direction…tous ces changements sont signes d’un renouvellement de personnel.

Tournez-vous également vers de petites entreprises moins connues qui seront peut-être moins sollicitées que les grandes entreprises. N’oubliez pas que la candidature spontanée a pour particularité d’arriver au bon endroit au bon moment, alors, on ne sait jamais !

Avant d’envoyer votre candidature, vous pouvez toujours téléphoner à l’entreprise pour savoir si elle recrute. Mais attention, même si l’entreprise vous dit que non, envoyez tout de même votre CV et votre lettre de motivation. Qui sait ce qui peut se passer entre temps.

La clé pour une bonne candidature est avant tout votre CV

Surtout dans le cas où celui-ci ne serait pas utilisé immédiatement, il doit rester gravé dans l’esprit de l’employeur qui pensera aussitôt à vous s’il recrute plus tard. En ayant bien défini l’activité de l’entreprise et ses besoins potentiels, rédigez votre CV en ce sens.

Votre lettre de motivation devra bien entendu faire écho à ce CV en mettant en avant tout ce que vous pourriez apporter à l’employeur. Notez par exemple sur une liste à puces 5 choses que vous pourriez apporter à l’entreprise, tout en restant modeste. Faites comprendre à l’employeur que vous connaissez bien l’entreprise en faisant référence à des challenges que rencontre celle-ci, ou à des produits ou services phares.

Votre candidature doit être adressée au service des ressources humaines de l’entreprise, ou encore mieux, directement à la personne chargée du recrutement si vous pouvez en obtenir son nom. Environ 10 jours après avoir envoyé votre candidature, vous pouvez téléphoner à l’entreprise (directement au département ou à la personne concernée) afin d’avoir un premier avis.

Préparez-vous à recevoir un appel de l’entreprise et ficelez bien votre discours. Celui-ci doit être cohérent avec ce que vous avez fait parvenir. Concentrez-vous toujours sur ce que pourriez apporter à l’entreprise, soyez professionnel et parlez le plus spécifiquement possible de ce vous pourriez faire. Même si cela n’est pas concluant, essayez de renvoyer régulièrement votre candidature pour rester ancré dans l’esprit de l’employeur et montrer que vous êtes vraiment motivé. Cela pourra masquer certaines lacunes de votre candidature.

 

Envoyer une candidature spontanée demande beaucoup de préparation, de connaissances de l’entreprise et des compétences que vous pourriez apporter. En maîtrisant ces aspects et en assurant une bonne communication auprès de l’employeur, vous aurez de fortes chances d’être remarqué par un employeur.

Share
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *