Les erreurs à ne pas commettre lors de la relance

Quelques jours se sont écoulés depuis votre dernier entretien et vous n’avez toujours pas de nouvelles de l’entreprise ? Pas de panique, il existe de nombreuses raisons pour lesquelles le recruteur ne vous a pas contacté. Le poste est pourvu, peut parfaitement être l’une d’entre elles me direz-vous, oui mais pas seulement, il peut très bien avoir un emploi du temps chargé ou encore avoir d’autres candidats à rencontrer. Pour en avoir le cœur net, à vous de le contacter ! L’on sait à peu près que faire lors d’une relance, mais sait-on réellement ce qu’il faut éviter de faire ?

La relance agressive

Vous êtes sur les nerfs, cela fait des jours, voire des semaines que vous attendez près de votre téléphone et que vous vérifiez votre boîte mail toutes les heures. Nous l’avons compris, vous êtes stressé, la recherche d’un emploi n’est pas une période sereine pour tout le monde. Avant d’envisager de prendre contact, assurez-vous de vous calmer, sans quoi vous allez adopter un ton inadapté face au recruteur, un ton qu’il risque de ne pas apprécier. La plus grosse erreur serait de lui reprocher de ne pas avoir donné de nouvelles. Rappelez-vous que ce n’est pas votre ami, il ne vous doit rien, et en aucun cas, il ne saurait culpabiliser de vous avoir oublié ou de vous avoir fait attendre.

La relance désespérée

Au contraire, vous êtes dépité et pensez que le monde est contre vous. Modifiez votre état d’esprit avant de décrocher votre téléphone ou d’écrire votre mail de relance. Autrement vous allez mettre le recruteur mal à l’aise avec vos complaintes. Faites-lui comprendre que vous êtes toujours intéressé et motivé sans toutefois paraître trop lourd. Ne lui faites pas surtout pas sentir que s’il ne vous donne pas le poste, ce sera la fin du monde pour vous, ça ne le fera que fuir.

La relance quotidienne

Le recruteur vous a dit que vous devriez recevoir des nouvelles sous 2 semaines et vous voilà à le harceler tous les jours à J+3 ? Il est plus sage d’attendre patiemment le délai qu’il convient, puis contactez-le si vous n’avez aucun retour. Inutile de le rappeler tous les jours, vous allez lui donner envie de vous effacer de ses contacts. Une seule approche suffit, laissez un message ou envoyez un mail et attendez qu’il revienne vers vous.

La relance menace

Certains candidats pensent que « menacer » le recruteur de prendre un autre poste s’il ne se décide pas rapidement est une bonne idée. Pas trop. Il ne va certainement pas apprécier un ultimatum, un couteau sous la gorge. Et puis, ça en dit long sur votre personnalité, un défaut qu’il ne sera pas près d’oublier…

Rien ne vous empêche de relancer après un entretien, mais faites-le correctement, de manière courtoise. Un mail permet de transmettre un message sans avoir à rappeler si la personne n’est pas disponible. Si toutefois le téléphone est un moyen de communication que vous privilégiez, contactez directement la personne en charge et demandez des renseignements sur le processus de recrutement plutôt que ce qu’il en est de votre candidature spécifiquement.

Article rédigé par Annie de Docs.school, bibliothèque online de documents étudiants.

Share
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *