La lettre de motivation est un élément parfois négligé lors d’une candidature, considérée comme moins importante que le CV. Bien qu’elle puisse mettre vos qualités en avant, vos défauts peuvent être aussi être visibles si vous ne prenez pas le temps de la soigner. Afin d’éviter cette seconde option, voici quelques erreurs à identifier.

  1. La forme

La mise en page de la lettre de motivation est la première chose que le recruteur verra. Si votre lettre de motivation ne donne pas envie d’être lue, elle pourrait aussitôt être écartée. N’hésitez pas à créer plusieurs paragraphes, à insérer des alinéas et des espaces. La sobriété est de rigueur, mais la lettre dans son ensemble doit être aérée pour une meilleure visibilité, tant si elle est manuscrite que tapée.

  1. La longueur

De même, votre lettre de motivation ne doit être ni trop longue, ni trop courte, et doit dans tous les cas ne pas excéder une page. Gardez en mémoire que l’employeur se fera une idée de votre lettre en seulement une ou deux minutes.

Si celle-ci est trop longue, vous pourrez donner l’impression de ne pas maîtriser et synthétiser la rédaction, et perdre l’employeur dans des récits sans qu’il comprenne la finalité de ceux-ci. Si la lettre est trop courte, cependant, l’employeur pourrait penser que vous n’avez rien à dire sur vous ou sur l’entreprise, ou que vous avez effectué un travail bâclé.

  1. La rédaction et le style

Il est primordial que votre lettre de motivation ne contienne aucune faute d’orthographe. Ce problème est récurrent et particulièrement désagréable pour les employeurs ; relisez-vous, et faites lire votre lettre à d’autres personnes.

Au-delà des fautes, le contenu doit pouvoir être lu de manière fluide. Des phrases concises, sans parenthèses, des mots de liaisons ou des tournures de phrases répétés ou des formules toutes faites sont des erreurs à éviter. Variez votre vocabulaire et assurez-vous que chaque phrase ajoute un nouvel élément favorable à votre candidature. De nouveau, demandez à quelqu’un de lire votre lettre pour traquer toute maladresse que vous n’auriez pas constatée.

  1. La répétition du CV

Cet aspect est souvent mal compris par les candidats. Il ne s’agit pas de répéter votre CV à travers d’autres phrases, mais bien d’enrichir celui-ci. Réfléchissez à ce qui, profondément, fais de vous le candidat idéal pour ce poste, en essayant de sortir d’un cadre trop professionnel : c’est en effet le moment de jouer de votre personnalité. Gardez en tête que vous pouvez diviser votre lettre en 3 parties : comment vous avez trouvé l’offre et ce que vous en avez compris (une ou deux phrases seulement), ce que vous pouvez apporter à l’entreprise et ce que l’entreprise vous apportera (le but étant ici de faire comprendre que vous connaissez l’entreprise).

  1. Un copié-collé

L’objectif d’une lettre de motivation est bien de faire comprendre à l’employeur que vous êtes le candidat idéal pour ce poste, pour cette entreprise, pour ces valeurs. Encore plus que le CV, la lettre de motivation doit être personnalisée pour s’adresser à l’entreprise elle-même.

  1. Les sigles et jargon

Certains sigles sont bien entendu connus de tous, mais vous ne devez pas en abuser. Il en est de même pour le jargon. N’oubliez pas que le DRH, par exemple, ne connaîtra pas obligatoirement tous les mots relatifs au métier auquel vous postulez, surtout si l’entreprise est grande et que de nombreux métiers la composent.

  1. Le manque de confiance

Pour donner envie à l’employeur de vous embaucher, vous devrez redoubler de positivité et ne surtout pas laisser transparaitre que vous êtes hésitant ou que vous manquez de confiance en vous. N’utilisez que des phrases positives et éliminez celles qui comprennent des mots comme « j’espère » ou « dans l’espoir ». Si vous pensez devoir citer une expérience négative, faites-en une force unique.

  1. Citer sans contextualiser

Si vous citez certaines compétences ou qualités, faites-en sorte de les contextualiser, afin qu’elles soient plus concrètes pour l’employeur.

  1. Rater les éléments clés du poste

Si vous postulez sur un poste de commercial et que vous parlez de vos compétences en tant que cuisinier, cela n’aura aucun sens pour l’employeur. Véhiculez un projet et un parcours définis, concordants avec le poste que vous convoitez.

  1. Oublier les codes

Vous devez bien sûr commencer votre lettre de motivation avec vos coordonnées, afin que l’employeur puisse vous contacter. N’oubliez pas non plus de la signer afin de respecter un code d’usage classique et professionnel.