Les Langues étrangères pour booster son CV

Avec la mondialisation qui bat son plein, profitez-en pour considérer toutes les options qui vous permettraient de décrocher le job de vos rêves. Les français ne sont pas les meilleurs quand il s’agit de parler une langue étrangère, alors que c’est une compétence indispensable pour de nombreux emplois. Si vous maîtrisez une ou plusieurs langues, c’est une qualité que vous devez mettre en avant sur votre CV pour vous différencier. Voici quelques conseils pour booster votre CV grâce aux langues étrangères.

Ce qui vous distingue des autres candidats

Si votre profil est assez classique, parler une langue étrangère sera un atout en votre faveur face à un candidat du même type. De plus en plus d’entreprises communiquent avec l’international. Il est plus que commun d’avoir à rédiger des emails – en anglais – pour échanger avec des clients ou fournisseurs, et ce peu importe votre secteur d’activité. Certains secteurs comme le commerce, la banque et le tourisme sollicitent particulièrement cette compétence, qui sera même indispensable pour certains.

À noter également que la connaissance d’une langue étrangère vous permet d’avoir accès à plus d’informations. Si vous recherchez quelque chose sur internet, par exemple, vous multiplierez vos chances en recherchant sur un serveur étranger, et vous pourrez peut-être même apporter des idées et perspectives nouvelles à l’entreprise.

Des opportunités à l’international

Si vous postulez pour une entreprise qui connait du succès à l’international, vous pourriez avec la chance de participer à des séminaires à l’étranger, voire même à des missions. Cela peut être intéressant si vous souhaitez briser la routine de temps à autre.

Au-delà de répondre à une demande sur le seuil français, vous pourrez aussi directement prétendre à un poste à l’international.

Les langues prisées

L’anglais est bien sûr la langue recherchée, mais attention, pas à n’importe quel niveau. Les employeurs sont de plus en plus exigeants sur le niveau de langue et vous devrez sûrement passer un petit test lors de votre entretien. Il est donc préférable de ne pas mentir sur votre niveau de langue pour ne pas vous retrouver dans une situation embarrassante le jour de votre entretien.

Cependant, certaines langues comme l’espagnol, le portugais et l’allemand sont toujours demandées et vous permettront de toucher certaines entreprises qui travaillent à l’international. Le Chinois est également recherché, notamment avec le développement fulgurant de nos échanges commerciaux avec ce pays.

Enfin, certaines langues plus rares peuvent être recherchées dans certains secteurs ou pour des entreprises spécifiques. Certaines langues comme l’arabe, sont des langues qui émergent et qui trouvent de plus en plus leur place sur le marché français.

Les langues sur le CV

Si vous ne maîtrisez qu’une langue étrangère, vous pouvez relier cette mention avec les compétences informatiques, avec une section « compétences linguistiques et informatiques ».

En revanche, si vous parlez plusieurs langues étrangères, vous pouvez créer une section spéciale à cet effet, afin de bien les mettre en valeur et pour qu’elles soient aussitôt repérées par l’employeur.

On ne le voit pas assez sur les CV, mais il existe des codes pour exprimer un niveau en langue. Dire que vous parlez couramment ou que vous comprenez seulement l’écrit est insuffisant, surtout si la langue est demandée pour le poste. Essayez d’être le plus précis possible sur ce que vous êtes capable de faire en milieu professionnel.

Idéalement, vous pourrez justifier de votre niveau à l’aide d’examens comme le TOELF ou le TOEIC en anglais, ou le DELE pour l’espagnol. Sinon, vous pouvez simplement utiliser le Cadre Européen de Référence des Langues (CECRL), qui fonctionne à l’aide de 6 niveaux, classés de l’élémentaire à l’expérimenté (A1, A2, B1, B2, C1, C2).

Enfin, si vous postulez à un poste qui requiert la maîtrise d’une langue étrangère, vous pouvez le notifier dès le début de votre CV dans le titre du poste. Par exemple, « assistante de direction bilingue anglais ».

Il n’est jamais trop tard pour apprendre !

Si vous ne parlez aucune langue étrangère, ou que vous estimez que votre niveau est trop faible, il n’est jamais trop tard pour apprendre. Vous pouvez vous inscrire dans des organismes de formation, télécharger des applications ou encore faire des remises à niveau. Si vous êtes en études, pensez au séjour linguistique à l’étranger. Si vous postulez à un poste et que vous êtes en train d’apprendre une langue, l’employeur appréciera votre motivation à vouloir progresser. Si vous êtes déjà en poste, pensez aux organismes de financement comme le Fongecif pour des formations longues, ou utilisez vos heures de CPF (anciennement DIF cumulables avec le CPF). Enfin, si vous êtes inscrit comme chercheur d’emploi, Pôle Emploi pourra également vous financer une formation.

Les langues sont un atout majeur dans le milieu professionnel. Que ce soit l’anglais, langue presque indispensable, ou une langue plus rare, votre maîtrise sera toujours la bienvenue et vous démarquera d’autres candidats qui ne parlent aucune langue.

Share
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *