Comment expliquer un licenciement lors d’un entretien d’embauche ?

Il est assez embarrassant d’admettre que vous avez été congédié d’un emploi précédent. Il est possible que votre recruteur puisse évoquer le sujet de votre licenciement durant votre entretien d’embauche. Devant cette situation, tout comme créer un CV, l’honnêteté est la clé pour réussir.

Ne cachez jamais le fait que vous avez été congédié en laissant entendre que vous avez démissionné ou que vous avez été licencié ou que vous avez été mis à pied, car une simple vérification d’emploi révélera la vérité.

Pensez qu’un licenciement vous aide à vous améliorer

Vous n’êtes pas la première personne à vous faire virer d’un emploi et vous ne serez certainement pas la dernière. Le licenciement est une dure réalité, mais vous ne pouvez pas vous focaliser là-dessus et nuire à vos chances d’obtenir un autre poste.

La pire chose que vous puissiez faire, c’est de ne pas tirer de leçons du licenciement, en supposant qu’il était justifiable. Par exemple, si votre manque de productivité ou d’assiduité a été la raison de votre départ de l’entreprise, prenez à cœur les conseils de votre superviseur et tirez des leçons de cette expérience.

Par ailleurs, si vous n’avez pas encore trouvé l’inspiration pour créer votre modèle de CV, cliquez ce lien. Cette page propose des centaines de modèles de Curriculum Vitae de très bonne qualité.

Soyez franc, pas amer

Lorsque vous passez une entrevue pour le poste et que le recruteur ou le gestionnaire d’embauche vous demande pourquoi vous avez été congédié, soyez honnête à ce sujet. Évitez d’édulcorer les circonstances, mais ne parlez pas de votre ancien employeur d’une façon négative.

Lire aussi : Comment garder le cap après une candidature refusée ? Lire cet article vous redonnera beaucoup d’espoir.

Entraînez-vous à répondre

Plus vous êtes à l’aise de discuter du sujet de votre licenciement, plus le recruteur sera à l’aise avec votre réponse. Préparez-vous à expliquer la situation et à vous entraîner jusqu’à ce que vous ayez surmonté tout sentiment d’embarras.

Soyez bref

Soyez franc et honnête dans votre réponse lors de votre entretien d’embauche, mais il n’est pas nécessaire d’insister sur ce point. Dites ce que vous avez à dire et passez ensuite à d’autres sujets positifs comme vos qualités et la façon dont vous les utiliserez pour résoudre les problèmes de l’entreprise.

Mettez l’accent sur vos atouts

Tout comme trouver un emploi en étant sans expérience, pivotez en fonction de vos compétences et de vos capacités et assurez-vous de les relier aux qualifications énumérées dans la description de poste.

Faites attentions aux mots que vous utilisez

Il y a certains mots et des phrases que vous devez à tout prix éviter lorsque vous évoquez les raisons de votre licenciement lors d’un entretien d’embauche.

D’abord, éliminez le mot « viré » de votre vocabulaire. Rappelez-vous qu’un entretien est au moins en partie un argumentaire de vente. Ainsi, il est important que vous évitiez les termes qui ont une connotation négative.

Pour parler de votre licenciement, utilisez plutôt des expressions comme « licencié » ou « congédié ».

Pourquoi le recruteur vous questionne à propos de votre licenciement ?

Au-delà des circonstances de votre licenciement, le recruteur cherche à savoir comment vous faites face à la reconversion professionnelle et à l’adversité. Bien évidemment, avant toute chose, il veut s’assurer que vous n’avez pas été congédié pour une conduite flagrante comme un vol ou une ivresse au travail.

Mais au-delà de cela, il aimerait savoir que le problème n’est plus d’actualité et que vous êtes capable d’assumer la responsabilité de vos actes en faisant preuve de croissance personnelle et professionnelle.

Share
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *