7 erreurs de langage corporel à ne pas commettre en entretien

Vous y êtes, l’entretien tant attendu est enfin arrivé. Vous avez certainement déjà réfléchi à toutes les questions que pourrait vous poser l’employeur et aux réponses qui pourraient mettre en valeur toutes vos compétences pour le poste. Vous avez aussi probablement songé aux vêtements que vous allez porter et quelle image vous souhaitez dégager pour cette rencontre. Mais qu’en est-il de votre gestuelle ? Avez-vous pensé au contact visuel ? Au nombre de fois que vous allez acquiescer ou croiser les bras ? Le langage corporel est déterminant, de la première poignée de main au déroulement de l’entretien jusqu’à votre départ de l’entreprise. Voici 7 erreurs communes concernant le langage corporel et comment les éviter.

1.Le contact visuel

  • Regarder fixement : cela peut être interprété comme une agression ou submerger votre interlocuteur
  • Avoir le regard fuyant : à l’inverse, avoir le regard fuyant peut être signe de timidité
  • Ne pas créer de contact visuel : cela peut donner l’impression d’un manque d’attention.

Cet aspect est le plus important car il instaurera une dimension personnelle entre vous et l’employeur et montrera votre engagement et votre intérêt. Pour maintenir le contact, vous pouvez regarder votre interlocuteur dans les yeux quelques secondes avant de détourner le regard

2.La poignée de main

  • Trop molle : elle est associée à un manque d’intérêt et d’enthousiasme
  • Trop forte : elle est signe d’agression ou d’obstination
  • Les mains moites : elles font transparaître la nervosité

La poignée de main idéale est ferme (mais pas trop) et communique la confiance. Si vous n’êtes pas certain d’avoir la bonne poignée de main, entraînez-vous avez un ami.

3.Les expressions faciales à éviter

  • Froncer les sourcils
  • Ne pas sourire suffisamment

Ces deux expressions sont signe de nervosité ou d’un manque de confiance. Il faut être conscient de notre manière de réagir face à certaines questions et éviter de froncer les sourcils ; un sourire est plus engageant et signe de confiance.

4.Les mouvements de tête

  • Trop acquiescer : acquiescer quelques fois est positif pour montrer votre compréhension, mais trop le faire pourrait signifier que vous souhaitez prendre le contrôle
  • Jouer avec vos cheveux : ce geste est distrayant et peut sembler enfantin pour l’employeur
  • Baisser la tête : cela peut dénoter un manque de confiance en vous

5.Le langage

  • S’excuser : vous pourrez donner l’impression de vous victimiser et diminuer votre crédibilité
  • Parler trop rapidement : un débit de parole trop rapide est difficile à suivre, il est préférable de faire des phrases courtes et ponctuées avec un flux modéré

6.Les mouvements avec les bras

Les mouvements avec les bras sont des gestes puissants et peuvent permettre d’accompagner vos paroles pour mettre en avant les parties importantes de votre message. En revanche, vous devrez éviter quelques erreurs, comme :

  • Croiser les bras : c’est un signe de fermeture et de défense qui peut laisser transparaitre de l’ennui, de la timidité et de la gêne. Gardez les bras sur la table en face de vous ou posés sur vos genoux
  • Cacher ses mains
  • Pointer du doigt avec excès : c’est un signe d’agression

7.La posture

  • Gigoter : c’est un signe de nervosité
  • S’avachir : c’est signe de manque d’énergie et d’enthousiasme, voire d’ennui. Il est préférable d’opter pour une posture droite pour renvoyer une image positive
  • Se pencher trop près de son interlocuteur : cela peut être agressif et envahissant

 

Il peut être difficile de travailler sur tous ces gestes avant un entretien, mais s’enregistrer ou se regarder dans un miroir est un bon exercice pour observer ses comportements. Encore mieux, entraînez-vous avec un ami pour vous mettre en situation, surtout si vous tendance à être nerveux dans ce genre de situations.

Share
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *